Une origine incertaine

La vallée de la Loire est le berceau du jeu de boule de fort dont l’origine est toujours incertaine. Il s’agit en tout cas d’un jeu de boules ligérien et plus exactement d’un jeu angevin, réservé aux hommes.

1921 voit la création de la société « Cercle de l’Union » à Rablay.

Cette société récréative est un lieu de rencontre des joueurs de boule de fort où l’on joue également aux cartes et au billard.

Le terrain de boule de fort est en forme de gouttière. Autrefois en terre battue, il fallait l’entretenir à l’aide d’un rouleau.
La boule n’est pas sphérique, elle marie le bois et l’acier. Elle présente un côté « fort » et un côté « faible ».
Le jeu consiste à lancer sa boule vers le maître en tenant compte de l’incurvation du terrain et de l’équilibre instable de la boule.
De nos jours, les terrains sont quasiment tous en résine. Celui de Rablay, réalisé en 1977, a été entièrement refait en 2007.
Il est toujours interdit d’y descendre en chaussures : chaussons ou pantoufles obligatoires.

cercle de l'union 2

Le Cercle de l’Union compte aujourd’hui plus de 80 adhérents dont quelques femmes, qui, depuis une dizaine d’années, ont pu intégrer cet univers purement masculin.

A noter que les statuts de cette association sont considérés comme exemplaires et cités dans l’ouvrage « Les sociétés d’hommes : histoire d’une sociabilité du XVIIIème siècle à nos jours, Anjou, Maine, Touraine » de Jean-Luc Marais, Editions Yvan Davy.

Source : Nadine Billot-Courjault

Localisation