Rablay est doté d’un lavoir public au milieu du XIXème siècle mais celui-ci est jugé très inconfortable et dangereux.

M. Camille Bourcier, conseiller municipal, propose d’en construire un à ses frais en 1874. Situé près du pont, ce lavoir peut accueillir une quinzaine de lavandières et sera utilisé jusqu’à la deuxième guerre mondiale.

Une restauration de la charpente est réalisée en 1992.

Un autre lavoir, situé à Briançon, était d’usage privé. Il tombe malheureusement en ruines.

Source : Nadine Billot-Courjault

Localisation