Maison_Dime_(1)La Maison de la Dîme est construite dans le courant du XVème siècle. Ce pittoresque logis à pans de bois et parements de briques, situé au carrefour central du village, marque cette époque médiévale.

Appartenant à Vincent Boumier, elle est ensuite achetée par les familes Chaillou, Mussaut puis par Brice Palluaud en 1681. A cette époque, la bâtisse est appelée « Maison du Porche ». Elle est occupée par divers locataires jusqu’en 1779, date à laquelle François Jacquet en fait l’acquisition. Lors de cette vente, ce dernier constitue volontairement une rente hypothécaire annuelle au curé de Rablay.

 

Après les évémaison de la dîme (4)nements de la guerre de Vendée, ses héritiers verseront cette rente au bureau de bienfaisance de la commune jusqu’au milieu du XIXème siècle.

Propriété privée, cette demeure est inscrite à l’inventaire des monuments historiques en 1952.

L’année suivante, la commune se porte acquéreur. A cette époque, l’immeuble vétuste menace d’être abattu. La commune s’engage à le restaurer en dépit de travaux onéreux.

De 1962 à la fin de l’année 1999, le bâtiment abrite le bureau de poste : la grille de protection d’une fenêtre, forgée en forme de timbre, en porte toujours la trace.

La bibliothèque s’y est installée en 2000.fenêtre (2)

Image d’une demeure bourgeoise de la fin du Moyen-Age, elle fait aujourd’hui la fierté du village.

Source : Nadine Billot-Courjault

Localisation