Divers, Économie

Publié le mercredi 5 septembre 2018

Compte tenu de la menace que ces maladies représentent pour l’économie de la filière viticole, une surveillance s’impose.

  • Tout propriétaire ou détenteur de vignes peut assurer une surveillance en s’aidant des fiches jointes en téléchargement et doit avertir les services compétents en cas de détection ou de suspicion de ces maladies.
  • Parallèlement à cette surveillance, le ministère chargé de l’agriculture réalise chaque année courant septembre l’inspection de parcelles du vignoble ligérien.